Pas le temps de jouer saison 2 !

C’est la rentrée ! Nouveau micro pour Bruno, qui a papillonné pendant les vacances. Entre du jeune, du vieux, du remake et de la fusion de genre. Cela donne 4 essais, sans vraiment de cohérence, mais avec plein de choses à dire. Thomas de son côté a profité de l’été pour digérer Dark Souls, et nous raconte pourquoi cette série est un des événements majeurs de ces 10 dernières années.

0min30 : Présentation et introduction

C’est Pas le temps de jouer saison 2, on revient un peu sur le concept, et sur nos vacances désynchronisées.

2min20 : Northgard, Wonder Boy & The dragon’s trap, Dungeon Keeper.

A part l’aspect un peu cartoon, difficile de trouver beaucoup de point commun entre eux. Mais bon, ça n’empêche qu’il y a des choses a en dire. A si, on peut déjà dire qu’il y a 2 jeux français (en trichant un peu pour l’un d’entre eux), et que, encore pour quelques jours, les quatre sont européens. Cela nous fait donc , trois jeux de stratégie / gestion, avec Northgard des français de Shiro games sorti en 2018, et les deux Dungeon Keeper de Bullfrog sortis en 1997 et 1999 (coup de vieux assuré). Enfin, WonderBoy and the Dragon’s trap, remake très fidèle par LizardCube d’un jeu MasterSystem culte, dont la modernité de conception a surpris Bruno.

31 min 45 : La saga Dark Souls

Thomas décrit la saga qui a remit l’exigence au cœur du gameplay, influencée une grosse partie de la production de jeux depuis 10 ans, prouvée que la linéarité n’était pas obligatoire, et démontrée que la narration pouvait avoir des formes plus subtiles que celles généralement proposées. Ou comment FromSofware et particulièrement Hidetaka Miyazaki se sont imposés comme des acteurs incontournables du jeu vidéo. Pour approfondir, le podcast Findugame cité par Thomas

1h06min 40 : et a part ça ?

On déverse nos petits tracas vidéoludiques et nos réflexions

Pas le temps de jouer saison 2, c’est parti 🙂

PodcastOuvert

Credits