The Darkest Islands

Par défaut

PLTDJ #21, The Darkest Islands on va parler de 2 jeux indés inconnus pour beaucoup. Waking et Minute to Islands et d’un jeu indé faisant parti des références dans son genre, Darkest Dungeon.

0 Minutes 25 : Intro et Sommaire

Comme d’habitude, on se dit bonjour. Et on parle météo, parce que c’est important.

2 minutes 40 : Waking

Un jeu qui parle du coma, de l’acceptation, de la maladie, dans une expérience d’exploration méditative. Ca c’est ce qu’on vous promet. En vrai, on est un quelque chose de légèrement différent, dira t on.

8 minutes 30: Minute to Islands

Graphiquement, on est dans le adventure time trash. Ce très beau jeu narratif , aurait pu être un point & clic. Il s’agit d’un jeu de plateforme, sans ennemis ou mort, jouable à la manette, dans un univers post apocalyptique original. Bruno c’est perdu quelques heures dedans et nous partage ses ressentis.

20 minutes 50: Darkest Dungeon

Y’a des jeux exigeants. Y’a des jeux injustes. Darkest Dungeon, c’est un peu le mélange des deux. C’est un jeu qui semble avoir pour objectif de vous faire comprendre que quelque soit ce que vous faites, la vie, à la fin, on meurt. Ca reste un jeu passionnant, mais avec des défauts, alors on en parle.

52 minutes 20 : Et à part ça ?

Alors, déjà, on fait court ce mois ci. Pace que si on a pas le temps de jouer, on imagine que vous n’avez pas forcement le temps de nous écouter.


PodcastOuvert

Credits

Pas le temps de jouer ! Episode 21 The Darkest Islands : ou on est pas la pour souffrir OK ! c’est parti !

twitter instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *